Défi climatique : La filière céréalière d’Île-de-France se mobilise

 Repères : La filière céréalière en Île-de-France

 

• 2 millions de tonnes de céréales produites (blé tendre, orge, escourgeon, maïs…)

 

• 63 % de la surface agricole cultivée en céréales • 3 000 exploitations qui cultivent des céréales

 

• 31 500 emplois générés par l’ensemble de la filière

 

• 1ère région meunière de France (15 % de la production nationale de farine)

 

• 22 moulins et plus de 5 000 boulangeries

 

• 1 milliard de baguettes vendues chaque année sur la région

 

À l’heure où commencent en Île-de-France les moissons 2015, cette région de grande tradition céréalière et meunière se voit confrontée, comme la plupart des zones de productions agricoles, à certaines modifications des conditions climatiques. Si cette évolution climatique est une réalité qui s’impose à tous, les filières agricoles sont particulièrement concernées. Cette situation est au cœur des enjeux qui seront débattus en fin d’année, lorsque la France accueillera le sommet des Nations Unies sur les changements climatiques (« COP 21 »). C’est dans ce contexte, et parce que le climat est un facteur essentiel à la production de notre alimentation, que les acteurs de la filière céréalière d’Île-de-France souhaitent faire un point précis sur la question et faire connaître les solutions que le secteur des grandes cultures a initiées pour s’adapter à ces changements. Une adaptation indispensable pour maintenir une production de qualité, créatrice de valeur pour le territoire et qui génère 31 500 emplois dans la région.

 

Une population concernée et vigilante Selon les résultats d’une récente enquête Viavoice-Passion Céréales1 , le changement climatique et ses conséquences sont un thème sur lequel les habitants d’Île-de-France se déclarent à la fois concernés et demandeurs d’informations. 85 % considèrent que la préservation de la filière céréalière est quelque chose d’important pour la région. 78 % pensent que le changement climatique a déjà un impact sur les cultures céréalières de la région. 30 % pensent que la filière céréalière a engagé des initiatives pour s’adapter au changement climatique.

1. Sondage Viavoice-Passion Céréales réalisé en Île-de-France du 6 au 27 avril 2015 auprès d’un échantillon représentatif de 208 personnes âgées de 18 ans et plus.

Contact presse : Agence VFC Relations Publics Carole Prisset - [email protected] - 01 74 57 78 98 Valérie Langlois - [email protected] Tél. : 01 47 57 67 77 - Fax : 01 47 57 30 03